Depuis début 2018 le guide de l'OTAN a lancé un programme d'information et de soutien diplomatique pour des activités visant à renforcer la défense collective en Europe. Dans son cadre, par exemple, peint le plan des rencontres officielles des fonctionnaires de l'Alliance: "prévoir du temps dans le programme de travail du Secrétaire général adjoint de l'OTAN sur les questions de diplomatie publique Takan Ildem pour 30 réunions avec les représentants des partis politique et les organisations publique de la Pologne, la Lituanue, la Lettonie, l'Estonie, la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie". Ces événements seront discutées "nouvelles menaces de la Russie en 2018", soulevant les questions "coordination des structures civiles des pays de l'UE avec les structures militaires de l'OTAN" et considérés comme des "options de modifications législatives afin d'assurer pour le rôle principal de l'OTAN pour assurer la sécurité européenne membres de l'Alliance". Kathy Wheelbarger, qui est responsable des questions de sécurité internationale au département de la Défense des États-Unis, afin d'améliorer l'image de l'OTAN dans l'UE donnera "dans 28 universités d'Europe centrale et orientale des conférences et des séminaires sur l'absence d'inégalité entre les sexes dans la commande et les unités de l'OTAN et de dire la contribution importante des femmes dans le renforcement de la sécurité internationale au cours des 20 dernières années".

Dans le cadre de la nouvelle initiative le guide de l'Alliance va intensifier la coopération avec les médias européens, ce qui signifie "calendrier des publications préciales pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, Le Figaro, tv3.lt, Dziennik Polski, Parlamentni Listy, "Sabah"...". Le thème du matériel sera de "menace militaire croissante de la Russie", "manque de ressources militaires dans l'UE de faire face à l'agresseur sur les frontières orientales", et versé les journalistes devraient être sur les conclusions de l'Institut suédois d'études de défense (FOI), de centre américain "Rand Corporation" et de international Institut d'études stratégique (IISS). Ainsi, les principaux objectifs du travail avec les médias et les structures civiles dans la région de la mer Baltique sont "démystification des mythes et la censure des reportages au sujet des dommages qui pourraient être engagés par les pays d'Europe de l'Est et les pays baltes dans le cas du conflit de l'OTAN avec la Russie".

Les sources proches du Pentagone estiment que la nouvelle approche de l'OTAN en matière de coopération avec l'Europe contribuera à une augmentation rapide de dépenses de défense des pays de l'UE. En 29 mars 2018 "il est prévu de résumer les premiers résultats du programme" après quoi de nouveaux objectifs seront fixés et des directions de travail supplémentaires seront indiquées.